Accueil » expositions » Mali d’hier et d’aujourd’hui – Photographies de Renée Colin-Noguès

EXPO-renee colin nogues-invitation  EXPO-renee colin nogues-invitation-v

Photos de Renée Colin-Noguês

avec 4 photos de Joël Chamaillard

Renée Colin-Noguès, une photographe au Soudan français au crépuscule de l’Afrique coloniale – (1952-1954).

 Un corpus photographique original et rare : l’œuvre de Renée Colin-Noguès au Soudan français, en pays sénoufo du Kènèdougou, entre avril 1952 et juin 1954.

    Le rapport colonial induit nécessairement un regard sur l’Autre : en l’occurrence  un regard croisé du Blanc vers le Noir, du Noir vers le Blanc, si l’on évoque l’Afrique subsaharienne. La prise en compte de ces jeux de regards importe particulièrement pour lire les rapports de présence, de domination, de reconnaissance ou de libération, dans le droit fil ou à contre-pied de la logique colonisatrice. La photographie est un outil précieux pour pénétrer dans ce jeu d’élucidation des regards, à travers des images riches en signification pour le sujet regardé autant que pour le sujet regardant.

Celui de Renée Noguès, née à Paris en 1928, de parents pyrénéens émigrés dans la capitale, issus l’un et l’autre du terroir paysan occitan du Comminges est imprégné de la société rurale profonde. Elle écrira : « si je me suis retrouvée comme un poisson dans l’eau à Sikasso – contrairement à toutes les autres femmes européennes – c’est parce que j’ai retrouvé là les structures d’une société comparable à celle de Montespan, où j’ai laissé mes meilleurs souvenirs d’enfance avec mes petits copains gardiens de vaches ».

extrait du texte de Roland Colin :

Femmes européennes en voyage – Colloque international.

La Sorbonne Paris IV, les 14 et 15 juin 2013.

Renée Colin-Noguès, une photographe au Soudan français au crépuscule de l’Afrique coloniale – (1952-1954).

L’univers en noir et blanc des photographies de Renée Colin-Noguès s’éveille sous les touches de couleur des marchés d’aujourd’hui photographiés par Joël Chamaillard.